May S'agapo

Si l'on ne disait que des choses utiles, il se ferait un grand silence dans le monde...

dimanche 13 mars

Tu t'éloignes, cher être ....

Tu t'éloignes, cher être, et mon coeur assidu
Surveille ta présence, au lointain scintillante ;
Te souviens-tu  du temps où , les regards tendus
Vers l'espace, ma main entre tes mains gisante,
J'exigeai de régner sur la mer de Lépante,
Dans quelque baie heureuse, aux parfums suspendus,
Où l'orgueil et l'amour halètent confondus ?

A présent, épuisée, immobile ou errante,
J'abdique sans effort le destin qui m'est dû.
Quel faste comblerait une âme indifférente ?

Je n'ai besoin de rien, puisque je t'ai perdu .

Anna de Noailles

Posté par May sagapo à 17:54 - Poèmes - Papillons [1] - Permalien [#]

Papillons

    May un bisous pour la nuit j'aime bcp la tite tenue de la fille et pas de bêtise avec tes nuages vires les, je suis là ok ...

    Posté par L'être K, dimanche 13 mars à 21:01

Poster un papillon