May S'agapo

Si l'on ne disait que des choses utiles, il se ferait un grand silence dans le monde...

dimanche 13 mars

Tu t'éloignes, cher être ....

Tu t'éloignes, cher être, et mon coeur assiduSurveille ta présence, au lointain scintillante ;Te souviens-tu  du temps où , les regards tendusVers l'espace, ma main entre tes mains gisante,J'exigeai de régner sur la mer de Lépante, Dans quelque baie heureuse, aux parfums suspendus,Où l'orgueil et l'amour halètent confondus ? A présent, épuisée, immobile ou errante,J'abdique sans effort le destin qui m'est dû. Quel faste comblerait une âme indifférente ? Je n'ai besoin de rien, puisque je t'ai perdu . Anna de Noailles
Posté par May sagapo à 17:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 13 mars

S'il avait su

Shandara S'il avait su quelle âme il a blessée,Larmes du coeur, s'il a avait pu vous voir,Ah ! si ce coeur trop plein de sa pensée,De l'exprimer eût gardé le pouvoir,Changer ainsi n'eût pas été possible ,Fier de nourrir l'espoir qu'il a déçu  :A tant d'amour, il eût été sensible, S'il avait su .... S'il avait su tout ce qu'on peut attendreD'une âme simple, ardente et sans détour,Il eût voulu la mienne pour l'entendre,Comme il l'inspire, il eût connu l'amour.Mes yeux baissés recelaient cette flamme ;Dans leur pudeur n'a-t-il... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 10:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 12 mars

Lettre d'une femme

  Je ne tracerai rien qui ne soit dans toi-mêmeBeaucoup plus beau : Mais le mot cent fois dit, venant de ce qu'on aime,Semble nouveauQu'il te porte au bonheur !Moi, je reste à l'attendre, Bien que, là -bas,Je sens que je m'en vais, pour voir et pour entendreErrer tes pas.Ne te détourne point s'il passe une hirondellePar le chemin,Car je crois que c'est moi qui passerai, fidèle, Toucher ta main.Tu t'en vas, tout s'en va ! Tout se met en voyage,Lumière et fleurs,Le bel été te suit, me laissant à l'orage,Lourde de pleurs.Mais si... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 16:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 12 mars

Epitaphe

Sur les rives sombres de Mélas, à TAmassos de Pamphylie, moi, fille de Damophylos, Bilitis, je suis née. Je repose loin de ma patrie, tu le vois. Toute enfant, j'ai appris les amours de l'Adôn et de l'Astarté, les mystères de la Syrie sainte, et la mort et le retour vers Celle-aux paupières-arrondies. Si j'ai été courtisane, quoi de blâmable ? N'était-ce pas mon devoir de femme ? Etranger, la Mère- de-toutes-choses nous guide. La méconnaitre n'est pas prudent. En gratitude, à toi qui t'es arrêté, je te souhaite ce destin : ... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 08:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 11 mars

Chansons de Bilitis

" Ouvre sur moi tes yeux si tristes et si tendres,Miroirs de mon étoile, asiles éclairés,Tes yeux plus solennels de se voir adorés, Temples où le silence est le secret d'entendre. Quelle île nous conçut des strophes de la mer ? Onde où l'onde s'enroule à la houle d'une onde,Les vagues de nos soirs expirent sur le mondeEt regonflent en nous leurs eaux couleur de chair. Un souffle d'île heureuse de santal soulèveTes cheveux, innombrables ailes, et nous fuitDe  la nuit à la rose , arome, dans la nuit, Par delà ton sein double et... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 14:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 07 mars

Ta peau contre ma peau

Ta peauContre ma peauAu long des joursAu long des nuitsTa peauContre ma peauAu grand soleilOu à minuitL'amourC'est ça, deux corps inconnusQui se sont trouvésVoilà l'amourC'est ça, deux corps inconnusEt bientôt familiersTa peauContre ma peauJe pense encoreA ces vacancesTa peauContre ma peauJe voudrais tantQu'on recommence Boris Vian
Posté par May sagapo à 09:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

dimanche 06 mars

Mon bel amour

Mon bel amour graveMon bel amour jeuMon bel amour sageComme tu le veuxMon bel amour flammeMon bel amour feuMon bel amour femmeMon bel amour DieuMon bel amour du mal de vivreEntre mes mains seul étonnéD'être à l'instant où te livresPareil aux pages de ces livresQu'on en finit pas de couperMon bel amour fêteMon bel amour deuilMon bel amour chouetteLionne et chevreuilMon bel amour songeMon bel amour veilleTon amour me rongeComme il m'émerveilleMon bel amour de flamme sombreL'instant d'après anéantiRien qu'à ta paupière cette ombreEt me... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 13:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 05 mars

Le Malheur d'aimer

  Que sais-tu des plus simples chosesLes jours sont des soleils grimésDe quoi la nuit rêvent les rosesTous les feux s'en vont en fuméeQue sais-tu du malheur d'aimerJe t'ai cherchée au bout des chambresOù la lampe était alluméeNos pas n'y sonnaient pas ensembleNi nos bras sur nous refermésQue sais-tu du malheur d'aimerJe t'ai cherchée à la fenêtreLes parcs en vain sont parfumésOù peux-tu où peux-tu bien êtreA quoi bon vivre au mois de maiQue sais-tu du malheur d'aimerQue sais-tu de la longue attenteEt ne vivre qu'à te... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 14:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 04 mars

Trop tard ...

  Il a parlé. Prévoyante ou légère, Sa voix cruelle et qui m'était si chèreA dit ces mots qui m'atteignait tout bas :"Vous qui savez aimer, ne m'aimez pas ! Ne m'aimer pas si vous êtes sensible ;Jamais sur moi n'a plané le bonheur. Je suis bizarre et peut-être inflexible ;L'amour veut trop ; l'amour veut tout un coeur. Je hais ses pleurs, sa grâce ou sa colère ; Ses fers jamais n'entraveront ses pas . Il parle ainsi, celui qui a su me plaire ... Qu'un peu plus tôt cette voix m'éclaireN'a-t-elle pas dit, moins flatteuse et... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 03 mars

Le dernier amant ....

Enfant, ne passe pas sans m'avoir aimée. Je suis encore belle, dans la nuit ; tu verras combien mon automne est plus chaud que le printemps d'une autre . Ne cherche pas l'amour des vierges. L'amour est un art difficile où les jeunes filles sont peu versés. Je l'ai appris toute ma vie pour le donner à mon dernier amant. Mon dernier amant, ce sera toi, je le sais. Voici ma bouche, pour laquelle un peuple a pâli de désir. Voici mes cheveux, les mêmes cheveux que Psappha  la Grande à chantés. Je recueillerai en ta faveur tout... [Lire la suite]
Posté par May sagapo à 19:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]